11/11/2008

Le pétrole

 

La première partie (1 de 5) d'un documentaire qui parle du pétrole...efin de sa fin!

 

Voici le second volet.

Et de trois!

Voilà le volet n°4

Et le petit dernier.

 

14:55 Écrit par Xtof | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/11/2008

Tout ce que la Terre a créé doit retourner à la Terre

Voilà, il y a quelques jours, que je fais impasse sur le blog et voilà que la fête de Samhain me réveille.

Mon grand-père est décédé, suite à une longue maladie (comme cela ce dit!), et je suis plein d'amertume quant au comportement humain, quant au comportement des gens d'une même tribu.

Mes pensées, ce soir, au son du tambour, iront vers lui car c'était un homme juste.

Pour revenir à ce jour, j'ai assez bien aimé la petite réflexion de mon petiot:"Il y a les Indiens d'Europe, et il y a les blancs"... A méditer (Grandement!!!!!).

Sourire

12:54 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/10/2008

Les moutons

J'ai donc 4 moutons, une suffolk, une croisée texel/suffolk, une laitière belge et un bélier suffolk de l'année.

Je n'ai que peu d'expérience avec les moutons étant plus caprins qu'ovins à la base.

Mon bélier étant né cette année au mois de janvier, j'aurai voulu pouvoir lui faire faire des jeunes avec mes trois femelles. N'est-il pas trop jeune ? Cela est-il possible ? Et la question primordiale, vers quelle âge commence-t-il à s'intéresser aux femelles ?

Merci de vos commentaires explicatifs.

 

10:57 Écrit par Xtof dans Côté Jardin | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

19/10/2008

Petit passage en pays Piko

La journée d'aujourd'hui, quoique pas moins rude que les autres, a débuté par un levé aux aurores, de un parce que petit bonhomme avait le nez bouché (et qu'au matin, son mouchoir est endormi !!!) et de deux parce que j'avais plein de choses prévues à faire.

J'ai donc débuté, après avoir fait le café et mangé une tartine (de pain, sic!) par une petite cueillette de champignons, pas grand chose d'ailleurs...les effets du froid, déjà ?

J'ai ensuite ramassé les feuilles des hêtres sur mon trottoir et dans le filet d'eau (pas que çà me dérange, mais si quelqu'un glisse, c'est pour bibi!), c'est un vrai plaisir surtout quand le petit vent s'en mèle. J'adore cette saison, et toute les odeurs qui en découlent.

Ensuite, je suis allé aux bêtes, sortir pèpère (nouveau nom donné à notre bouc et auquel il a l'air de mieux "répondre"), et nourrir le reste de la ménagerie. Le Colvert récupéré hier au milieu du chemin est mort de la nuit.

Nous sommes ensuite montés sur nos bolides à deux roues et fonctionnant à la force des mollets pour prendre le chemin du retour aux sources, celui menant à mon ancien village, Stambruges. Nous y étions invité par des amis afin de déguster le savoir-faire de personnes qui sont en recherche d'une certaine autonomie. Particularité, notre hôte était le Pays Piko, enclave de résistance face à ce monde F1, remettant à sa juste place les mots Justesse et Harmonie, qui me sont si chers.

Accueilli par nos deux amis de longues dates, Thierry et Fino, nous avons pu commencé par décourvir le plaisir enfantin d'un jus de pomme pressé devant nous, petite introduction à la dégustation qui suivra de jus de fruit...un peu fermentés!
Petit bonhomme s'est d'ailleurs fait une joie de faire couler le précieux liquide dans les verre christallins.

J'ai ensuite revu mon cousin et notre ami, michel, tous deux "maîtres-brasseurs", et j'ai pu déguster deux de leurs divins brevages, une brune et une blonde.
Je suis ensuite passé à la table du Groc (dont vous aurez le lien d'ici peu, ainsi que d'autres) et j'y ai dégusté un vin de pomme sec, un autre de poire, ensuite du vin de cynorodon, tous plus excellents les uns que les autres. Me voilà ensuite à la table de mon ami Fino, avec des vins de pomme moins secs, carotte et pissenlit, et comme Fino est aussi bien brasseur que viticulteur, j'y ai aussi dégusté une bonne bière brune.

Cela me titille pour l'an prochain, mais mes autres projets sont prioritaires (ruches, four à pain et fumoir) sans oublier si Pèpère et Noirou ont bien travaillé les fromages de chèvres et de brebis.

Nous avons, suite à l'insistance de Noé, visité le jardin de Thierry, avec Nanny qui nous livrera certainement quelques belles photos sur son blog, et caressé un instant les ânesses.

Le retour à vélo, fut tranquille, et nous nous sommes mis à table pour déguster le délicieux lapin préparé auparavant par ma tendre et chère.

Pour finir la journée tranquillement, j'ai ramassé les feuilles (et oui encore!) de mes saules tétards qui s'éparpillent par millier sur la terrasse et la pelouse, afin d'avoir un apport de cellulose pour mon compost qui est trop mouillé avec les tontes et l'eau qu'il est tombé. J'ai aussi préparé mes pains de sucre pour demain, au bon beurre de ferme, allumé un flamme dans l'antre du feu, et me prépare à aller fermer aux bêtes.

Voilà une belle petite journée bien remplie.

 

18:34 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/09/2008

Uniformisation

Ceux qui me connaissent savent qu'il est très difficile de me mettre dans un moule, de m'enfermer dans un carcan de pensée, de m'obliger d'être ce que je n'ai pas envie d'être. C'est certainement pour cette raison que j'ai arboré longtemps cette longue tignasse sur ma tête et c'est certainement pour çà, qu'à l'heure du tout à l'argent, je cherche l'autonomie, tout court, alimentaire en particulier.

Je regrette cette mondialisation à outrance, plus pour ce qu'elle a comme effet à petite échelle, même si ces effets frappants ne me laissent pas de glace. C'en est de même pour la culture, je ne suis pas opposé à la mixité, au métissage des cultures mais je trouve que garder comme un bien précieux ce que nous ont légués nos ancêtres est primordial à l'heure où chacun cherche ses marques, à l'heure ou beaucoup sont perdus.

Quand je parle de culture, je ne vise pas seulement le littéraire, le musical, je parle aussi de façon de se comporter, de vivre, mais aussi de nos façons de construire, pourquoi pas d'élever ou de cultiver, de nos façons de penser hier, aujourd'hui et demain.

Au diable cette politique pro chic, pro chac. La liberté c'est aussi de vivre sans étiquette. Et pourquoi construire l'opposition autour du "pro". Textuellement, si je sais lire le pro veut bien dire pour, aucun sens péjoratif là-dedans ???
Et oui, je sui un pro-régionaliste, dans son sens le plus simple, la terre, le terroir, ses gens, ses habitants, ses légendes, et basta pour celui qui se permet de me mettre une étiquette parce que je suis aussi pour la culture slave, arabe, mondiale même mais tout en gardant bien au chaud ce trésor que son nos façons de vivre car après tout, n'est-ce pas cela que chacun protège, certain y allant de leur vie.

Ne nous laissons pas uniformiser, chaque pétale d'une fleur est différent et pourtant ensemble, ils forment cette fleur...

 

19/09/2008

Automne

C'est y est la voilà LA plus belle saison de l'année, l'automne avec ses variations de couleurs, de forme, avec ses récoltes, ses engrengements, son bilan de l'année, ses résultats dûs au travail, c'est aussi une période propice au repos de la terre qui nous donne ses derniers bienfaits ; noix, noisettes, chataignes, champignons, puis l'autonomne introduit tout doucement l'hiver par les gersures sur nos lèvres, par ce petit froid piquant du matin, une sorte de mise en bouche.
Une petite pensée à ceux pour qui la saison commence vraiment, les hommes des bois (-;)), à ce travail qui nous prendra l'hiver, préparer la venue des chevreaux et autres agneaux, garantie d'une autonomie pour l'an prochain, à ces projets prévus en 2009 que je vois déjà poindre tout doucement là-bas au loin (ruches et four à pain).

Pour finir, comme nous sommes en période de récolte, voici l'histoire d'un grain qui raconte le fil d'un an.

"Matière morte,

Décomposition.

L'hiver frappe à ma porte.

Heure à l'instrospection.

 

Le noir, le sombre.

La nuit dans l'ombre.

Vers l'horizon regarde le grain.

Car la lumière viendra demain.

 

Germe s'hasardant,

Dans le ventre chaud de la Mère

Sort de la neige fondante

Pour s'ancrer dans la Terre

 

Le blanc, la joie.

La lumière déploie.

Vers le ciel regarde le grain

Car la chaleur viendra demain.

 

Epi grimpant, grimpant

Se gorge de soleil

Coquelicot rouge sang,

Attire au loin l'abeille.

 

Rouge, bleu, vert.

La vie va crescendo.

Au loin regarde l'épi,

Car demain viendra la faux.

 

Le grain est rentré.

La paille devenue litière.

Encore une fois cette année,

Ira nourrir la Terre.

 

Ocre, jaune, brun

La lumière décroit.

Vers la Terre regarde le grain,

Car demain, il la retrouvera "

Christophe 12/11/07

08:44 Écrit par Xtof | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

16/09/2008

Et la justesse dans tout çà ???

Ca n'a jamais été le grand amour entre les "bons" penseurs, ceux qui pensent juste, la juste pensée ; ces burocrates de pacotilles enfermés à longueur journées dans un 2/2 qui vous diraient que penser et comment poser tel ou tel morceau de bois. Non, çà n'a jamais été le grand amour!
Il y a déjà longtemps que j'ai envie de coucher sur cette feuille virtuelle, ce que je pense et justement aujourd'hui je m'y met.

J'ai eu l'occasion d'en cotoyer de toutes les sortes, un peu comme dans la chanson de Pierre Perret (qui ne parle pas du même domaine!), et c'est dans deux domaines que j'affectionne touit particulièrement que j'ai eu droit de tirer le gros lot (l'affection que je met dans ces deux domaines y étant certainement pour quelque chose!).

Je suis un libertaire, quoique maintenant que j'ai vu le comportement de tel ou tel...je n'ai plus trop l'envie de me marquer d'une étiquette, d'une appartenance, même dans de tels groupes le peu de pouvoir confié à l'un étant utilisé de mauvaise manière, pourtant chez des libertaires. Je disais donc que je suis libertaire, et qu'après une longue interruption dans mes contacts militant, j'ai lancé quelques e-mail ci et là afin de savoir qui était qui et qui faisait quoi ? En parlant franchement et sincèrement, sans langue de bois, ni arrière pensée quelconque et en stipulant bien que j'avais une certaine spiritualité (non dogmatique (en tous cas dans ma façon de la voir!)). Bardaf, c'est l'embardée!!! Patatra, qu'est-ce qui me raconte celui-là!!!  "La liberté des autres, la liberté d'être autre" est un des autocollants que je collais quand j'avais 15 piges en soutien à AL et aujourd'hui on balaie ces quelques mots!!!

Et comme je vous le disais, j'ai une certaine forme de spiritualité, et là aussi je parle comme je suis, droit, sincère et franc ; et j'y dis que je suis libertaire. Non, mais qu'est-ce que c'est que ce bordel!!!! C'est pas possible, non didiou (çà c'est moi qui le rajoute, pour faire du texte !!!). Et là aussi, cette personne qui me disait, sois toi même, me dis que la moitié de moi-même ne peut plus aller avec l'autre moitié.

J'ai depuis une moitié libertaire qui se bat avec l'autre plus spirituelle, j'avoue que c'est pas évident pour dormir! Trève de plaisanterie, j'ai donc décidé par mesure décroissante  (et de survie, suis couvert de bleus sur chaque moitié de mon corps) de m'ordonner de ne plus participer à des groupes organisés, quand l'humain s'organise, c'est d'office la débandade. Je ferai les choses par instinct, parce que j'ai envie de le faire, mais plus parce qu'untel a dit que, qu'un autre a pensé que. J'en ai marre qu'on me dicte ma façon d'être, de vivre et de penser, le grand débarras à commencé il y a quelques mois et c'est pas fini...

C'est ce qui s'appelle vider son sac, non ? Clin d'oeil

07:13 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |