19/05/2009

Vélorution...objecteur de croissance

Cela fait déjà quelque temps que le parti existe, je ne suis pas pour la politique dans le mouvement de la décroissance, mais bon faut signaler que ces compagnons de route existent et qu'ils font des choses alors voilà le lien...

http://www.velorution.be/

De plus, je suis entré de plus en plus dans un domaine que je n'aime pas...la politique et ce n'est nullement l'objet premier de ce blog. Je n'interviendrai donc plus sur la politique sur cette page...mes opinions sont connus, je ne m'en cache nullement mais le but était de parler de l'écologie (radicale en ce qui me concerne) et de la décroissance.

Voilà, voilou...

 

03/05/2009

Droit au logement

Les Jeunes Anticapitalistes (JAC) et Attac-ULB coorganisent une conférence sur le logement ce mardi 5 mai,à 19h au Garcia Lorca (39 Rue des Foulons), dans le cadre des mardis politiques du Garcia Lorca :

LE LOGEMENT, UN DROIT POUR TOU(TE)S?
Ou comment lutter contre les logements vides, les loyers exorbitants et les expulsions


Les intervenants seront Céline Caudron pour la LCR (Ligue communiste révolutionnaire) , José Garcia, du Syndicat des locataires, Thomas Dawance, représentant d'123logements, et Céline Delforge pour Ecolo. Susana Sanchez Diaz modérera le débat.
La conférence s'inscrit dans l'optique de la manifestation pour le droit au logement qui aura lieu le 17 mai ( http://17mai2009.skynetblogs.be )

Vous trouverez l'affiche en annexe. N'hésitez pas à faire circuler l'info!

Au plaisir de vous voir ce mardi,

Salutations solidaires

 

 

logement_couleurs2_web600

02/05/2009

'DHKP-C'

Voici un tract au sujet des camarades du 'DHKP-C'


La solidarité est notre arme!

Actualité de la répression et de la résistance à la répression


1er mai 2009

Bruxelles et Liège: Le Secours Rouge au Premier Mai

Constatant l'impossibilité de réaliser un premier mai unitaire à Bruxelles, le Secours Rouge avait décidé d'aller diffuser des tracts appelant à la mobilisation pour le procès 'DHKP-C' (25 mai, 8h30 au palais de justice de Bruxelles) aux différents cortèges et rassemblements à Bruxelles et à Liège. C'est ainsi que 100 tracts ont été distribués à la manifestation partant de la place Van Meenen, 500 à la manifestation partant de l'Office des étrangers, 1.100 à la fête syndicale et associative de la place Saint-Paul (à Liège) et 3.200 à la fête syndicale de la place Rouppe.

Calicot du SR Tract pour le DHKP-C SR à la manif à Liège

Au centre de la place Saint-Paul: notre calicot et nos distributeurs de tracts...

SR au cortège des sans-papiers

Notre délégation au cortège des sans-papiers à Bruxelles...


De l'origine du 1er mai....

1er mai 1886
Journée de 8 heures et Fête du Travail
 

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs américains d'obtenir la journée de huit heures. Le souvenir de cette journée amène les Européens, quelques années plus tard, à instituer la Fête du Travail.

Joseph Savès.
Une revendication nationale

Au cours du IVe congrès de l'American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s'étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d'entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.

Arrive le 1er mai 1886. Beaucoup de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d'autres, moins chanceux, au nombre d'environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.

Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C'est alors qu'une bombe explose devant les forces de l'ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

La révolte de Haymarket Square (Chicago, 4 mai 1886)

Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines.

Stèle vengeresse

Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l'un des condamnés, Augustin Spies : «Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd'hui» (*).

 

Source:

http://www.herodote.net

01/05/2009

La fête du travail

Bonne Fête du NON-travail à tous.

Hasta.



25/04/2009

Désobéissance civile

Réseau "Sortir du Nucléaire"





Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 846 associations
Contact presse : 06.64.100.333

Communiqué de presse du 24 avril 2009

Samedi 25 et dimanche 26 avril 2009,
23ème commémoration de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

CHERNOBYL DAY
découvrez les 213 actions partout en France et ailleurs dans le monde.


Voir la liste complète ici : http://www.chernobyl-day.org/spip.php?rubrique29

--> A noter une tournée de conférences exceptionnelles en France de l'éminent professeur Youri Bandajevski, ancien doyen de la faculté de médecine de Gomel au Bélarus, emprisonné 5 ans jusqu'en 2005 pour avoir dit la vérité sur Tchernobyl.
Plus d'infos sur la tournée : http://www.chernobyl-day.org/spip.php?rubrique31
 
Samedi 25 et dimanche 26 avril 2009, à l'occasion du 23ème "anniversaire" de la catastrophe de Tchernobyl (qui s'est produite dans la nuit du 25 au 26 avril 1986), plus de 200 initiatives vont avoir lieu en France et au delà lors de "Chernobyl day" <http://www.chernobyl-day.org>. Il s'agit d'une journée internationale de mobilisation contre le nucléaire, coordonnée par le Réseau "Sortir du nucléaire", en hommage aux milliers de victimes du plus grave accident industriel de l’'histoire, ainsi qu'à toutes les victimes anonymes de l’'atome.

Des manifestants portant le même "MASQUE CONTRE LE DÉNI" resteront immobiles devant des sites nucléaires civils et militaires, des sièges d'’entreprises pro-nucléaires, des ministères, des préfectures, des mairies, etc. Cette opération a pour but de rappeler que, deux décennies plus tard, la catastrophe de Tchernobyl est toujours d’'actualité. Et qu’'elle le restera encore, hélas, pendant des siècles.

Le lobby nucléaire et les élus qui le soutiennent prétendent avec cynisme que Tchernobyl est désormais de l'’histoire ancienne. Au contraire, il ne faut surtout pas oublier ce drame :
- parce qu'il a toutes les chances de se reproduire tant qu’'une seule centrale sera en fonctionnement quelque part sur la planète,
- parce que, loin d’être une affaire classée, la catastrophe de Tchernobyl voit ses conséquences sanitaires s'aggraver d'année en année, avec son lot de cancers chez les adultes et les enfants, de malformations génétiques…

Aujourd'hui encore, des millions des gens continuent en effet à vivre dans les zones les plus touchées et à consommer des produits agricoles contaminés, en particulier par le césium. Du coup, en Ukraine, en Russie et au Bélarus, l'espérance de vie diminue, contrairement à ce qui se passe dans le reste de l'Europe.

Voir absolument un documentaire exceptionnel "La bataille de Tchernobyl" sur : http://chernobyl-day.org/spip.php?article319

Les 435 réacteurs nucléaires actuellement en service sur la planète sont vieillissants et devront être fermés dans les prochaines années. Au lieu d’en construire de nouveaux pour les remplacer et perpétuer ainsi le péril atomique, tant civil que militaire, profitons au contraire de cette conjoncture pour hâter la fin de cette technologie dépassée et pour investir massivement, partout dans le monde, dans les économies d'énergie et les énergies renouvelables.

Contact presse : 06 64 100 333
Site : http://www.chernobyl-day.org/