29/09/2008

Uniformisation

Ceux qui me connaissent savent qu'il est très difficile de me mettre dans un moule, de m'enfermer dans un carcan de pensée, de m'obliger d'être ce que je n'ai pas envie d'être. C'est certainement pour cette raison que j'ai arboré longtemps cette longue tignasse sur ma tête et c'est certainement pour çà, qu'à l'heure du tout à l'argent, je cherche l'autonomie, tout court, alimentaire en particulier.

Je regrette cette mondialisation à outrance, plus pour ce qu'elle a comme effet à petite échelle, même si ces effets frappants ne me laissent pas de glace. C'en est de même pour la culture, je ne suis pas opposé à la mixité, au métissage des cultures mais je trouve que garder comme un bien précieux ce que nous ont légués nos ancêtres est primordial à l'heure où chacun cherche ses marques, à l'heure ou beaucoup sont perdus.

Quand je parle de culture, je ne vise pas seulement le littéraire, le musical, je parle aussi de façon de se comporter, de vivre, mais aussi de nos façons de construire, pourquoi pas d'élever ou de cultiver, de nos façons de penser hier, aujourd'hui et demain.

Au diable cette politique pro chic, pro chac. La liberté c'est aussi de vivre sans étiquette. Et pourquoi construire l'opposition autour du "pro". Textuellement, si je sais lire le pro veut bien dire pour, aucun sens péjoratif là-dedans ???
Et oui, je sui un pro-régionaliste, dans son sens le plus simple, la terre, le terroir, ses gens, ses habitants, ses légendes, et basta pour celui qui se permet de me mettre une étiquette parce que je suis aussi pour la culture slave, arabe, mondiale même mais tout en gardant bien au chaud ce trésor que son nos façons de vivre car après tout, n'est-ce pas cela que chacun protège, certain y allant de leur vie.

Ne nous laissons pas uniformiser, chaque pétale d'une fleur est différent et pourtant ensemble, ils forment cette fleur...

 

19/09/2008

Automne

C'est y est la voilà LA plus belle saison de l'année, l'automne avec ses variations de couleurs, de forme, avec ses récoltes, ses engrengements, son bilan de l'année, ses résultats dûs au travail, c'est aussi une période propice au repos de la terre qui nous donne ses derniers bienfaits ; noix, noisettes, chataignes, champignons, puis l'autonomne introduit tout doucement l'hiver par les gersures sur nos lèvres, par ce petit froid piquant du matin, une sorte de mise en bouche.
Une petite pensée à ceux pour qui la saison commence vraiment, les hommes des bois (-;)), à ce travail qui nous prendra l'hiver, préparer la venue des chevreaux et autres agneaux, garantie d'une autonomie pour l'an prochain, à ces projets prévus en 2009 que je vois déjà poindre tout doucement là-bas au loin (ruches et four à pain).

Pour finir, comme nous sommes en période de récolte, voici l'histoire d'un grain qui raconte le fil d'un an.

"Matière morte,

Décomposition.

L'hiver frappe à ma porte.

Heure à l'instrospection.

 

Le noir, le sombre.

La nuit dans l'ombre.

Vers l'horizon regarde le grain.

Car la lumière viendra demain.

 

Germe s'hasardant,

Dans le ventre chaud de la Mère

Sort de la neige fondante

Pour s'ancrer dans la Terre

 

Le blanc, la joie.

La lumière déploie.

Vers le ciel regarde le grain

Car la chaleur viendra demain.

 

Epi grimpant, grimpant

Se gorge de soleil

Coquelicot rouge sang,

Attire au loin l'abeille.

 

Rouge, bleu, vert.

La vie va crescendo.

Au loin regarde l'épi,

Car demain viendra la faux.

 

Le grain est rentré.

La paille devenue litière.

Encore une fois cette année,

Ira nourrir la Terre.

 

Ocre, jaune, brun

La lumière décroit.

Vers la Terre regarde le grain,

Car demain, il la retrouvera "

Christophe 12/11/07

08:44 Écrit par Xtof | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

16/09/2008

Et la justesse dans tout çà ???

Ca n'a jamais été le grand amour entre les "bons" penseurs, ceux qui pensent juste, la juste pensée ; ces burocrates de pacotilles enfermés à longueur journées dans un 2/2 qui vous diraient que penser et comment poser tel ou tel morceau de bois. Non, çà n'a jamais été le grand amour!
Il y a déjà longtemps que j'ai envie de coucher sur cette feuille virtuelle, ce que je pense et justement aujourd'hui je m'y met.

J'ai eu l'occasion d'en cotoyer de toutes les sortes, un peu comme dans la chanson de Pierre Perret (qui ne parle pas du même domaine!), et c'est dans deux domaines que j'affectionne touit particulièrement que j'ai eu droit de tirer le gros lot (l'affection que je met dans ces deux domaines y étant certainement pour quelque chose!).

Je suis un libertaire, quoique maintenant que j'ai vu le comportement de tel ou tel...je n'ai plus trop l'envie de me marquer d'une étiquette, d'une appartenance, même dans de tels groupes le peu de pouvoir confié à l'un étant utilisé de mauvaise manière, pourtant chez des libertaires. Je disais donc que je suis libertaire, et qu'après une longue interruption dans mes contacts militant, j'ai lancé quelques e-mail ci et là afin de savoir qui était qui et qui faisait quoi ? En parlant franchement et sincèrement, sans langue de bois, ni arrière pensée quelconque et en stipulant bien que j'avais une certaine spiritualité (non dogmatique (en tous cas dans ma façon de la voir!)). Bardaf, c'est l'embardée!!! Patatra, qu'est-ce qui me raconte celui-là!!!  "La liberté des autres, la liberté d'être autre" est un des autocollants que je collais quand j'avais 15 piges en soutien à AL et aujourd'hui on balaie ces quelques mots!!!

Et comme je vous le disais, j'ai une certaine forme de spiritualité, et là aussi je parle comme je suis, droit, sincère et franc ; et j'y dis que je suis libertaire. Non, mais qu'est-ce que c'est que ce bordel!!!! C'est pas possible, non didiou (çà c'est moi qui le rajoute, pour faire du texte !!!). Et là aussi, cette personne qui me disait, sois toi même, me dis que la moitié de moi-même ne peut plus aller avec l'autre moitié.

J'ai depuis une moitié libertaire qui se bat avec l'autre plus spirituelle, j'avoue que c'est pas évident pour dormir! Trève de plaisanterie, j'ai donc décidé par mesure décroissante  (et de survie, suis couvert de bleus sur chaque moitié de mon corps) de m'ordonner de ne plus participer à des groupes organisés, quand l'humain s'organise, c'est d'office la débandade. Je ferai les choses par instinct, parce que j'ai envie de le faire, mais plus parce qu'untel a dit que, qu'un autre a pensé que. J'en ai marre qu'on me dicte ma façon d'être, de vivre et de penser, le grand débarras à commencé il y a quelques mois et c'est pas fini...

C'est ce qui s'appelle vider son sac, non ? Clin d'oeil

07:13 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2008

Le portable

J'ai profité de la perte de mon portable, il y a environ une bonne semaine, pour ne plus renouveler celui-ci et l'abonnement, hors de prix ; cela va de soit!, qui va avec.
A décroissance, quand tu nous tiens....Langue tirée

16:17 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/09/2008

Nous, les Sans Terre

Je lis assez souvent les diverses actions des paysans sans terre, ci et là, à travers le monde, dans les régions dites pauvres (qui au passage, produisent presque la totalité des richesses mondiales!) et que je trouve tout à fait "Terre à Terre", c'est le cas de le dire.

En allant un peu plus loin, je me rend compte que nous ne sommes pas beaucoup mieux lotis (même si je viens d'avoir une proposition très alléchante et très intéressante Clin d'oeil à laquelle j'ai envie de répondre positivement mais...). En effet, pour quiconque veut se lancer dans une agriculture familiale et paysanne, il faut aussi passer par une recherche de terre, et celles-ci sont mallheureusement tenues par de grands propriétaires terriens, souvent à la tête de grandes exploitations et se foutant royalement du petit fermier que vous êtes. Donc comme on dit chez nous, à moins d'en tuer un, t'auras pas de terre... Ca commence donc très mal!

Cétait juste une petite note sur une pensée que je venais d'avoir suite à la lecture d'un article sur les sans terre.

En passant, dans la page lien "Fils de Vie", j'ai mis le lien vers le MAP (Mouvement Action Paysanne)

08/09/2008

Radicale

Ceux qui avaient l'habitude de passer sur mon blog, pouvaient lire:" Pour une écologie pratique, sociale...et radicale" ; j'ai enlevé le radical.

Pour quelles raisons ?

Je ne suis un Khmer Vert que pour ma propre personne, le terme radical n'allant pas dans ce sens pour moi. Je le vois plus comme une obligation de changement radical que comme une imposition à quiconque. De plus, je n'ai nullement le temps, l'envie d'essayer de convaincre autrui, j'ai perdu assez de temps à faire cela.

Décroissant, simple volontaire, j'applique une écologie pratiquo-pratique et j'essaie (pas encore assez à mon gout) que celle-ci s'intègre au maximum de choses de ma vie et de celle de ma famille.

Juste une petite mise au point Clin d'oeil

 

19:27 Écrit par Xtof dans Divers | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

07/09/2008

Autosuffisance et écologie

J'ai fait l'acquisition en novembre 2007 d'un ancien bâtiment de ferme (grange, stabulation libre, et autres annexes, et ce dans un soucis d'accueillir mes ateliers (je suis menuisier-charpentier, pour ceux qui ne le savait pas encore). De fil en aiguille, mes diverses exépriences d'expention de mon entreprise se sont terminées tout naturellement et j'ai quand même pu en tirer des conclusions positives ; je ne suis pas fait pour être un boss étant la première, en effet je me considère comme un ouvrier indépendant, un artisan plus que comme un chef d'entreprise.

J'ai retrouvé mon ami Alain, dans nos montagnes belges près d'une citadelle, là haut perché. Pour l'information, Alain est la personne qui m'a amené à l'écologie pratique essentiellement au niveau du jardin et de l'élevage caprin, en gros je lui dois quand même pas mal! Et en voyant son projet "agricole", de vie surtout, chassez le naturel, il revient au galop, quelques jours plus tard, j'avais à nouveau des chèvres typées Anglo-nubienne croisées avec... c'est une très bonne question. Voici donc nos nouvelles locataires Caramel et Cartouche (noms donnés par mon fils Noé de 5 ans) arrivées à destination.

J'ai aussi repris contact avec José, un ami d'Alain, qui est une source, une mine de connaissance en Permaculture et qui habite, près de chez moi.

J'oubliais de dire aussi qu'avant tout çà, j'avais acheté une brebis Suffolk, une Croisée Texel et ???, et un jeune bélier Suffolk de l'année pour m'aider à dompter l'herbe qui pousse sur les 17 ares de terrain qui se trouve derrière le bâtiment.

Cette année j'ai cultivé un jardin d'environ 12 mètres de large sur 20 à 25 mètres de longs, ce qui nous a permis d'être en autonomie en légume depuis le mois de mai. Nous avons également planté des haies de fruits rouges (Cassis, groiseiller, sureau,...) et de noisetiers, ainsi que des fruitiers en mi-tige (pommiers, cerisiers, poirier et prunier), d'autres les rejoindrons au mois de novembre. Pour cette année, même si je n'ai cultivé en permaculture comme je l'aurai voulu, j'ai quand même fait un paillage sur presque la totalité du potager. Pour les semences, elles viennent de chez Kokopelli et des Semailles.

Une brebis laitière belge de l'année est venu se joindre au troupeau (Blanchette) et hier, un monsieur est venu rejoindre les chèvres, Isidore est un bouc typé Nubien, blanc/crême de 3 ans. Il nous permettra l'autonomie en produits laitiers pour l'année prochaine.

J'ai aussi eu quelques prairies supplémentaires depuis lors et cela me permet plus de changement de prairies d'où une meilleure qualité de l'herbe.
Nos poules et le coq circulent librement sur toutes les prairies et leurs oeufs sont d'un jaune-orange surprenant, de plus elles n'arrêtent pas de pondre. Nous avons aussi élever quelques poulets.

Je vais essayer de faire quelques photos de tout ce petit monde.

L'an prochain, c'est sur, c'est en permaculture que je cultive le jardin.

 

 

 

 

10:29 Écrit par Xtof dans Côté Jardin | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |