22/07/2008

Autarcie & partage de compétence

Pour ne plus perdre ma vie à la gagner, j'ai décidé donc comme expliqué plus bas d'appuyer bien franchement sur la pédale de frein et d'enfin pouvoir vivre.
Je continuerai à travailler dans le domaine de l'éco-construction qui avant d'être un métier est une passion, tout comme l'écologie en général un mode de vie.
Mais je ne travaillerai plus de la même manière, plus dans le partage de connaissances et de compétences, l'aide à l'autoconstruction. De quoi, avoir le minimum pour pouvoir vivre, continuer à pratiquer quelque chose que j'aime, partager cette passion avec d'autres et surtout recevoir en retour d'autres compétences.

Le reste du temps, je le passerai dans mon jardin qui de biologique passera normalement l'an prochain en permaculture, si tout va bien d'ici là! Auprès de mes bêtes, à essayer de m'auto-suffire. J'ai déjà des projets pour suivre des formations, j'aimerai essayer l'apiculture, l'herboristerie,...il y a tant de domaine qui m'intéresse.Et puis, basta!!!

Aaah, faire la sieste, qu'est-ce que j'ai hâte!!!!!!

 

 

15/07/2008

Décroissance

Sous ce titre se cache pas mal de choses, de changements, qui sont venus pour certain, petits à petits depuis quelques temps déjà, pour les autres brusquement comme un éclair me faisant prendre conscience.

Mon entreprise a compté jusque 7 personnes, et cela a généré énormément de stress inutile, de financement "prison" tout autant inutiles et de travail a s'en faire crever. Moi qui pronait le "travailler pour vivre et pas vivre pour travailler" et bien, j'étais complètement à côté de la plaque.

La D-marche que je suit de loin via le net depuis 2 ans et à laquelle je voulais me joindre cette année (et malheureusement je n'y serai pas pour cause de TRAVAIL!!!!), mes "antécédents" noir et rouge, et puis cette révélation du non-sens de notre société m'ont largement réveillé en ce début de vacances.
De plus, cerise sur le gateau, j'ai retrouvé mon ami Alain perdu depuis quelques années et chez qui l'espace d'un week-end, j'ai retrouvé le gout de cette vie simple emplie de petits bonheurs à chaque fourrés rencontrés.

J'ai donc pris la décision de terminer les chantiers qu'il me reste à terminer , encore quelques stress en perspective!!!, quoique déjà des bras se sont levés pour me sortir de là (merci à ceux qui se reconnaissent).  Ensuite, je vais travailler petit, à mon échelle des valeurs, comme l'artisan que je suis. Je vois cela plus comme un échange de savoir, de connaissances, d'aide et le reste du temps, je m'occuperai de mon (grand) potager bio, de mon élevage qui vient de grandir après ce week-end de deux chèvres laitières, et d'ici peu je pourrai à nouveau faire mon fromage.

Voilà, ma façon d'appréhender demain. Si tu te reconnais dans cette présentation de l'échange du savoir, des gestes où si tu as envie de partager quelque chose (et que tu n'habites pas trop loin car je réduis drastiquement mes déplacements), et bien, je suis là!

 

 

11:37 Écrit par Xtof | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |